Des Figues en avril

Festival du film franco-arabe

Rencontre avec le réalisateur Nadir Dendoune

Dimanche 11 novembre à 18h

De Nadir Dendoune

France | 2018 | Documentaire | 00h58

Le film « Des Figues en Avril » dessine le portrait drôle et bouleversant de Messaouda Dendoune, 82 ans, filmé par son fils Nadir. 

Nadir Dendoune l’avoue : « Je pensais que je n’avais pas le droit d’écrire. Lire, écrire, faire des films, c’était pas pour moi. Les pauvres n’écrivent pas ». À 45 ans, le journaliste, écrivain, voyageur et grande gueule, a tordu le cou à ces pronostics. Après plusieurs livres – dont « Nos Rêves de pauvres » paru en 2017 (éd. J.-C. Lattès) –, il a réalisé un documentaire sur sa mère, Des Figues en avril. 58 minutes qui sont à elles seules une part de l’histoire franco-algérienne, des banlieues, de l’immigration. « C’est un film qui ne revendique rien, prévient Nadir Dendoune, mais il vient combler un vide. On a toujours raconté cette immigration à travers des histoires d’hommes, à travers le travail. Nos mères ont été les invisibles. »

Affiche du film Des Figues en avril

Autres films à voir pendant le Festival du Film franco-arabe

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage et à collecter des mesures d'audience.. En savoir plus

J'ai compris