Événements

Ciné-Spectacle | Le Vent dans les roseaux
Mercredi 15 novembre à 14h30
 
Festival du film franco-arabe
Du 24 novembre au 5 décembre 2017
 
Rencontre avec Nadia Meflah, c... | Wajib
Samedi 25 novembre à 14h30
 
Rencontre avec Frédéric Mercie... | Carré 35
Samedi 25 novembre à 17h30
bnp-partenaire-hor

Inscrivez-vous à la newsletter

banner 235x170
Vendredi 24 novembre à 19h30

Soirée d'ouverture du festival

> Événements > Festival du film franco-arabe

En avant-programme

The Parrot

De Darin J. Sallam et Amjad Al-Rasheed | Jordanie Í 2015 |  18mn |
Avec Hend Sabri, Ashraf Barhom…
En présence de la réalisatrice

Une famille juive Mizrahi, de Tunisie, décide de s’installer à Haïfa après la création d’Israël en 1948. La maison est hantée par un invité troublant, un gros perroquet bleu abandonné par ses anciens propriétaires. Derrière l’histoire de cette famille, la réalisatrice croque avec humour les tiraillements entre les communautés d’Haïfa.

Darin J. Sallam a obtenu avec son court métrage The Dark outside le Prix de la meilleure fiction à la 1ère édition du Festival du film franco-arabe en 2012.

 

Mahmoud Al Massad
Né en 1969 de parents palestiniens à Zarqa (Jordanie), il étudie en Jordanie le cinéma et l’art à l’université de Yarmouk. En 1988, il quitte le pays et travaille pour la télévision et le cinéma en Roumanie, en Italie, en Allemagne et en Suède, tout en réalisant 12 courts-métrages. Recycle et This is my Picture sont des coproductions internationales et reçoivent le soutien du Sundance Documentary Institute. Le scénario de Blessed Benefit remporte le Prix Arte des relations internationales au Festival de Dubaï 2011, puis est sélectionné à L’Atelier de la Cinéfondation du Festival de Cannes.

Blessed Benefit

Affiche du film Blessed Benefit
Réalisé par Mahmoud al Massad
Allemagne | 2016 | Comédie, Drame | 01h27
Film inédit
Avec Mahmoud al Massad, Odai Hijazi, Ahmad Thaher, Nadim Remawi, Maher Khammash
Résumé
Ahmad, ouvrier dans le bâtiment (interprété par le cinéaste lui-même), se retrouve accusé de trafics et emprisonné. Mais, paradoxe, Ahmad semble se trouver mieux en prison qu’à l’extérieur…

Inspiré d’une histoire vraie, Blessed benefit offre aux jordaniens l’occasion de se voir et de rire d’eux-mêmes. Car c’est par l’humour, un humour décalé, que  le cinéaste  a choisi ici de raconter un peu de la Jordanie, ses dysfonctionnements et la façon dont chacun s’arrange avec ça.  Le résultat est étonnant ; on a rarement  filmé la vie en prison ainsi. Et le personnage d’Ahmad, cet homme naïf et malin, maladroit et drôle, est inoubliable…

> Séance
Vendredi 24 novembre à 19h30  VO